Sophrologie et voix

La bienveillance et l’empathie qui sont au cœur de la professionalité du sophrologue se communiquent dans le terpnos logos, et la voix du sophrologue constitue souvent pour le sophronisant la porte d’entrée vers la sophrologie et un point d’ancrage pour se contacter soi-même dans son potentiel de transformation.

Sophrologie et voix

La voix est un outil de travail essentiel pour le sophrologue. Elle est le témoin de sa pratique mais aussi de son être profond puisque chaque voix possède son empreinte unique. C’est avec sa voix qu’il apaise, dynamise, et qu'il accompagne les transformations positives du sophronisant.


Si la voix peut communiquer toute cette belle énergie et constituer une des portes du changement par la sophrologie, elle peut aussi être le témoin de la fatigue ou des tensions de celui qui la porte, bien malgré lui. La voix du terpnos logos demande fluidité et flexibilité, pour être modulée selon le contenu du discours, communiquer avec le ton adapté les images ou métaphores choisies, conserver l’attention du sophronisant durant les différentes parties de la séance: sophronisation, activations et reprise. La voix du terpnos logos demande également de la solidité pour durer, tout en restant une voix «douce», agréable à entendre.


Des recherches récentes indiquent que l’on peut fatiguer sa voix en parlant ou en chantant doucement tout autant qu’en parlant ou chantant fort. En tant que sophrologue, si au fur et à mesure de votre pratique et de vos journées à animer séances individuelles ou groupes, vous sentez que votre voix se fatigue, que votre confort en parlant diminue, nous pouvons à l’aide de la TCM travailler sur vos besoins spécifiques, avec des exercices ciblés en lien direct avec votre pratique. Avec un entraînement personnel, vous formerez de nouveaux automatismes sains qui s’intègreront à votre activité sans que vous deviez détourner votre attention de votre terpnos logos.


Durant les séances, le sophronisant est à l’écoute des nuances de la voix du sophrologue, mais sa propre expression vocale peut être également sollicitée - notamment dans les protocoles du cycle radical, mais pas exclusivement: l’expression vocale a partie liée avec l’affirmation de soi; c’est pourquoi le sophrologue intègre parfois des séquences d’exploration sonore lors d’ateliers de groupe ou de séances individuelles, propositions qui, les premières appréhensions passées, se révèlent souvent ludiques et libératrices pour les participants.

 

Il semble bien que sophrologie et travail de la voix par la TCM se relient et se relayent: le travail de la TCM sur l’équilibre des trois sphères et l’expression vocale a beaucoup à apporter tant au sophrologue qu’au sophronisant; le travail sophrologique autour de la proprioception rejoint celui qu'accomplit l’entraînement TCM, et ces deux modalités de cultiver et développer la conscience des sensations corporelles peuvent se compléter utilement.