Recherche et chair de poule

Ça a quelque peu l’air d’une blague, mais non: les chercheurs en psychologie de la musique peuvent désormais étudier et mesurer précisément le phénomène de chair-de-poulage dont chacun a pu déjà faire l’expérience à l’écoute de certaines musiques ou voix.

Il suffit de corréler les occurrences de pressage d’un bouton spécialement étudié pour (mesure subjective par l’auditeur) avec la mesure de la réponse électrodermale (mesure objective). A quoi ce type de mesure va-t-il servir ? Par exemple, dans la présente recherche, à étudier l’effet d’une écoute musicale seul ou en groupe sur le chair-de-poulage de l’auditeur : en l’occurrence, il y aurait une tendance (certes, non-significative, mais comme c’est le seul effet qui ressemblait à un début de résultat dans l’étude en question, ils ont dû être bien contents d’avoir quelque chose à mentionner…), une légère tendance, donc, à être plus souvent chair-de-poulé tout seul qu’à plusieurs. Interprétation possible de cette tendance : tout seul on serait plus concentré sur la musique et on se sentirait moins obligé de faire la conversation.

Quand on y pense, les possibilités de recherche avec ce dispositif semble illimitées, surtout si on ajoute de nouvelles variables : par exemple, chair-de-poule-t-on davantage au concert après avoir sifflé deux ou trois mojitos ou bien en étant sobre ? En digérant un cassoulet ou bien le ventre vide?

Ceci étant dit, de même que l'IRM fonctionnel ne peut pas nous renseigner sur les qualités subjectives d'une expérience vécue, la mesure du chair-de-poulage ne nous dira pas non plus grand-chose sur ce que c'est que d'être bouleversé par un morceau de musique. Sauf que l'on entrevoit l'aubaine potentielle que cela représente en termes d'applications neuro-marketing, et là, il y a de quoi avoir un peu la chair de poule...

Egermann, H., Sutherland, M.-E.,Grewe, O., Nagel, F., Kopiez, R., Altermüller, E. (2011). Does music listening in a social context alter experience? A Physiological and Psychological Perspective on Emotion. Musicae Scientiae, vol. 15 no.3, pp.307-323. Abstract consultable gratuitement en ligneAbstract consultable gratuitement en ligne.