Mon approche

Au fil de ma spécialisation auprès de musiciens – instrumentistes et/ou chanteurs - et de professionnels de la voix parlée, ma pratique sophrologique a évolué de façon à incorporer des apports spécifiques qui me paraissaient essentiels: recherches cliniques sur l’anxiété de performance (c’est-à-dire le trac!), l’estime de soi, la confiance en soi et la motivation, recherches cognitives sur les apprentissages moteurs et la mémoire.

Dans cette optique, sophronisation et échange verbal s’interpénètrent, pour qu’alternent harmonieusement et de façon constructive moments de pleine conscience corporelle avec moments de verbalisation, réflexion et discussion au présent, dans le but d’obtenir rapidement des déclics et des évolutions dans la perspective du sophronisant. La pratique vocale et/ou instrumentale de celui-ci fait elle-même partie intégrante de la séance, concrètement ou via la visualisation mentale.

 

  • L’objectif du parcours sophro-dialogique est établi avec la personne lors de la première séance en fonction de sa demande et de ses besoins.
  • L’approche TCM de la voix chantée ou parlée et l’approche sophro-dialogique peuvent être proposées indépendamment l’une de l’autre, ou peuvent coexister, selon la problématique ou le souhait exprimé. Dans cette perspective, on pourra alterner séances TCM et séances sophro, ou bien incorporer lors d’une même séance des éléments appartenant aux deux approches.

L’histoire personnelle et le rapport que chacun entretient avec sa pratique artistique ou professionnelle sont souvent fortement imbriqués. Ces interactions sont bien sûr prises en compte dans un parcours sophro-dialogique et seront par conséquence explorées, discutées et travaillées plus en détail que dans le cadre d’un cours TCM. Comme pour les cours TCM, la fréquence des séances de sophro-dialogue est «à la carte», régulière ou occasionnelle, selon les disponibilités et possibilités des personnes et selon leurs objectifs.

  • Dans le cadre de séances régulières liées à un objectif, je propose de refaire un point au bout de 4 ou 5 séances pour établir avec la personne où elle en en est dans son parcours.