Happy endings

Le début d’une chanson est très important, mais sa fin l’est tout autant: elle ouvre sur l’instant où l’auditeur prend la mesure de ce qui vient de lui être communiqué!

De la même façon qu’on prend le temps de décider comment on va chanter la toute première phrase – quel type d’attaque, de configuration vocale, de couleur, d’intention musicale et narrative – on peut décider également de la façon de gérer l’ultime phrase, l’ultime mot puis l’ultime son de la chanson: quelle dynamique imprimer? L’inscrire dans un crescendo ou un decrescendo? Ajouter ou non du vibrato? Et quel type de vibrato? Comment arrêter le dernier son? Ce sera différent selon que le mot se termine sur une voyelle ou une consonne; Combien de temps garder la dernière note? Même si on gère super bien son air et qu’il en reste largement assez pour tenir longtemps la dernière note, autant décider nous-même du moment précis de l’arrêter plutôt que de laisser notre voix décider pour nous: le son risquerait de perdre de sa stabilité alors que tout ce qui précédait était nickel.

N’hésitez pas à tester – en vous enregistrant pour pouvoir choisir – plusieurs terminaisons de son, couleurs, configurations vocales, timings? Cela permet d’explorer pleins d’options et de faire un choix éclairé, comme pour le reste de la chanson.