Pérégrinations parmi des articles de recherche ou de réflexion sur le travail de la voix, la santé vocale, la psychologie de la musique, les apprentissages musicaux...

Pourquoi avons-nous plaisir à écouter des musiques pouvant être décrites comme « tristes » ? Et pourquoi ne génèrent-elles pas la même tristesse que celle que nous ressentons dans la « vraie vie » ? Pourquoi génèrent-elles même des émotions agréables et pourquoi aimons-nous parfois nous immerger dans l’écoute de morceaux aux accents mélancoliques ?

Ça a quelque peu l’air d’une blague, mais non: les chercheurs en psychologie de la musique peuvent désormais étudier et mesurer précisément le phénomène de chair-de-poulage dont chacun a pu déjà faire l’expérience à l’écoute de certaines musiques ou voix.