Détendre la mâchoire

Les tensions du quotidien se répercutent souvent sur notre mâchoire et font que, sans nous en apercevoir nous gardons les mâchoires serrées pendant la journée ou lors de moments de concentration intense.

Il arrive même à certaines personnes de garder les mâchoires serrées la nuit pendant le sommeil, avec parfois des manifestations de bruxisme (dents qui «grincent») et des douleurs au réveil.

Toute tension exagérée dans les mâchoires va malheureusement se répercuter sur notre chant, de par les liens entre muscles de la mastication, os hyoïde et langue, qui travaillent ensemble - leurs tâches premières n'étant pas le chant mais la mastication et la déglutition!

Voici un exemple d’exercice pour détendre la mâchoire: bouche fermée, mettez légèrement votre tête en arrière puis lâchez la mâchoire inférieure. En gardant cette ouverture de bouche, replacez la tête droite et accueillez pendant une vingtaine de secondes les sensations liées à cette détente de la mâchoire. Profitez-en pour constater, sans rien modifier, les sensations qui se manifestent au niveau de la bouche et du visage; enregistrez-les mentalement. Ensuite, sans perdre ces sensations de détente, refermez progressivement la bouche jusqu’à ce que les lèvres se touchent et restez dans cette position à nouveau une vingtaine de secondes: accueillez et cultivez cette détente de la mâchoire, bouche fermée. Des tensions vont peut-être se recréer dans cette position: si c’est le cas, observez ce qui se passe, ce qui change dans votre ressenti. Puis à nouveau, relâchez la mâchoire inférieure et retrouvez les sensations du début de l’exercice. Refaites cela encore une ou deux fois au même rythme lent, puis trois fois sur un rythme plus rapide en gardant la sensation de détente. Enfin, refaites le encore trois fois tout en faisant des glissades sur des intervalles confortables.